Mais la vérité est autre : chers jeunes, nous ne sommes pas venus au monde pour «végéter», pour vivre dans la facilité, pour faire de la vie un divan qui nous endorme ; au contraire, nous sommes venus pour autre chose, pour laisser une empreinte. Il est très triste de passer dans la vie sans laisser une empreinte. Mais quand nous choisissons le confort, en confondant bonheur et consumérisme, alors le prix que nous payons est très mais très élevé : nous perdons la liberté.

 

Extrait du discours du Pape François  prononcé samedi 30 juillet 2016, lors de la veillée de clôture des JMJ au Campus misericordiae à Cracovie

Menu